La vie – Bert Hellinger

Le professeur BERT Hellinger, pour qui ne sait pas, est décédé récemment le 19/9/19.Le psychothérapeute et écrivain allemand avait 93 ans, il est mondialement connu pour la création de la méthode thérapeutique ′′Les  constellations familiales ». 

Il nous  a laissé ce beau  texte  :
′′ La vie te déçoit pour que tu arrêtes de vivre avec des illusions et que tu vois la réalité.
La vie détruit tout ce qui est superflu jusqu’à ce qu’il ne reste que l’important.
La vie ne te laisse pas tranquille, pour que tu arrêtes de te blâmer et que tu acceptes tout comme ′′ être ».
La vie va retirer ce que vous aviez, jusqu’à ce que vous arrêtiez de vous plaindre et que vous commenciez à remercier.
La vie  envoie des personnes conflictuelles pour te guérir, pour que tu arrêtes de regarder dehors et que tu commences à refléter ce que tu es profondément, à l’intérieur.
La vie te permet de tomber à nouveau et à nouveau, jusqu’à ce que tu décides d’apprendre la leçon.
La vie t’écarte de ta route et te présente des carrefours, jusqu’à ce que tu arrêtes de vouloir tout contrôler et que tu coules comme une rivière.
La vie met  des ennemis sur votre chemin, jusqu’à ce que vous arrêtiez de ′′ réagir « .
La vie vous fait peur et vous effraie autant de fois que nécessaire, jusqu’à ce que vous puissiez lâcher la peur et que vous retrouviez votre foi.
La vie nous distance des gens que nous aimons, jusqu’à ce que nous comprenions que nous ne sommes pas ce corps, mais l’âme qu’elle contient.
La vie se moque de toi plusieurs fois, jusqu’à ce que tu arrêtes de tout prendre si sérieusement et que tu puisses rire de toi-même.La vie vous brise en morceaux, autant que nécessaire, pour que la lumière pénètre en vous.
La vie t’envoie  des rebelles, jusqu’à ce que tu arrêtes d’essayer de tout  contrôler.
La vie répète le même message, si nécessaire avec des cris et de l’écho, jusqu’à ce que vous l’entendiez enfin. 
La vie envoie des rayons, des éclairs, des tempêtes pour nous réveiller.
La vie t’humilie et parfois elle te défait encore et encore jusqu’à ce que tu décides de laisser ton égo mourir.
La vie vous dénie biens et grandeur jusqu’à ce que vous arrêtiez de vouloir des biens et de la grandeur et que vous commenciez à servir. 
La vie coupe tes ailes et taille dans tes racines, jusqu’à ce que tu n’aies plus besoin d’ailes ni de racines, tu disparais seulement dans les formes et ton être vole.
La vie vous dément des miracles, jusqu’à ce que vous compreniez que tout est un miracle.
La vie raccourcit ton temps, pour que tu te presses d’apprendre à vivre.
La vie te ridiculise jusqu’à ce que tu te défasses de tout, ne soit personne, pour qu’alors cela te transforme. 
La vie ne te donne pas ce que tu veux, mais ce dont tu as besoin pour évoluer.
La vie vous blesse et vous tourmente jusqu’à ce que vous lâchez vos caprices et vos colères et appréciez votre respiration.
La vie vous cache des trésors jusqu’à ce que vous appreniez à sortir dans la vie et à les chercher.
La vie te déçoit de  Dieu, jusqu’à ce que tu Le vois en tous et en tout.
La vie vous réveille, vous élague, vous brise, vous déçoit… mais croyez-moi, c’est pour que votre meilleur puisse se manifester… jusqu’à ce que seul l’amour reste en vous « .

Bert Hellinger

Laisser un commentaire

Retour haut de page
%d bloggers like this: