L’ESPRIT DE LA TRANSMISSION

En 2018, Nathalie Lehn Moreau a fondé l’école de Shiatsu, lieu de transmission destiné aux particuliers souhaitant dispenser un soin énergétique auprès de leurs proches, comme aux futurs professionnels. 
La vocation de l’école Canal de Vie, ECDV, est d’enseigner des pratiques énergétiques simples permettant au praticien de se réaligner, se recentrer, se libérer des tensions et conditionnements de toutes sortes, retrouver une joie profonde, pour être en mesure de dispenser un soin énergétique qui apportera au minimum une détente profonde, un relâchement des tensions, un apaisement des émotions.
Au fil des stages, le praticien développe ses connaissances et perceptions au travers de la pratique du shiatsu Majikku, des exercices kotobuki, de la palpation des pouls radiaux…
Il cultive son ressenti, affine ses perceptions, développe la confiance dans la connexion au subtil, de manière à dispenser un soin thérapeutique au travers d’un toucher connecté, bienveillant, sensible.
Dans sa présence reliée, le praticien redevient le point de jonction, le trait d’union entre la Terre et le Ciel. Vide de pensées, plein du Tout.
Il peut alors accueillir ces pures énergies de Lumière et de Vie pour les mettre à disposition du receveur, et devenir canal de Vie.
Des élément théoriques sont transmis, pour favoriser une meilleure compréhension, mais en amont des stages de façon à ce que l’intégralité du stage soit dédiée à la pratique, au développement du ressenti, à la compréhension par corps et par coeur.
Cette transmission agit effectivement comme un processus de transformation, d’évolution.
Elle est un accompagnement pour éveiller notre conscience, ouvrir, dilater notre coeur, s’enraciner dans notre ventre, pour incarner une spiritualité vivante, joyeuse, lumineuse.

“La transmission,  c’est cette attention portée à un autre
qui fait qu’en lui surgit le meilleur de lui-même” 

Christiane Singer

Se transformer, et contribuer à un monde meilleur

Cette transmission a pour vocation d’accompagner les élèves sur le chemin de la transformation pour une vie plus consciente, reliée, joyeuse, centrée.
Les pratiques traditionnelles enseignées – shiatsu et kotobuki – deviennent des outils d’expérimentation, de transformation, d’évolution. Elles permettent au futur praticien de se défaire progressivement de ses conditionnements, de se libérer des blocages (émotionnels, mentaux) et ainsi de retrouver plus de joie, de vitalité, de paix, de confiance.
Ainsi relié à sa nature profonde, le praticien peut à son tour accompagner des personnes en quête de transformation, les guider pour retrouver leur propre nature, et participer à un monde plus en paix, plus joyeux, plus doux, plus conscient.

“L’importance de se transformer soi-même
pour mieux se mettre au service d’autrui
et contribuer à un monde meilleur“

Matthieu Ricard

Toute personne désireuse de reconnecter une vitalité joyeuse en elle, pour elle, pour la vibrer ensuite au monde est bienvenue. 

Parler au coeur…
Au sein de l’ECDV, les enseignements théoriques occupent peu de place. Il ne s’agit pas ici d’accumuler de nouveaux savoirs intellectuels, mais d’expérimenter, de ressentir, de faire vivre les éléments de connaissance au travers de nos sensations physiques, de nos ressentis, de développer nos perceptions subtiles.
Les éléments de théorie sont transmis avant le stage pour une prise de connaissance en amont. Les stages sont totalement dédiés à l’expérimentation par la pratique. L’activité mentale est laissée de côté au profit de l’apprentissage par ressenti, “par corps”, au travers d’une écoute bienveillante et d’un toucher de plus en plus conscient.

“Il y a deux sortes d’intelligence : l’une, acquise – comme l’écolier qui mémorise des faits et des concepts tirés des livres ou des des leçons du maître -, rassemble les informations issues des sciences traditionnelles et nouvelles… Une autre forme d’intelligence, déjà complète est inscrite en nous. Une source qui déborde de son bassin. Une fraîcheur au centre de la poitrine. Cette autre intelligence jamais ne croupit ni ne stagne. Fluide, elle ne s’écoule pas de l’extérieur vers l’intérieur par les tuyaux de la connaissance. Cette seconde intelligence est une fontaine qui jaillit de soi, vers l’extérieur.”

Jalal ad-Din Muhammad Rumi  – Guéris toi toi-même

Retour haut de page
%d blogueurs aiment cette page :